top of page

Après la Pleine Lune du 24 avril 2024

Bonjour bonjour


Je n’ai pas eu le temps de vous parler de la Pleine Lune du 24 alors j’embraye avec cette journée d’aujourd’hui 25 avril 2024.


La Pleine Lune - 4°17 de l'axe Taureau / Scorpion - nous a mis en face de questions très objectives : Résister ou se transformer ?

Vivre ou Survivre ? Posséder ou être possédé par ce qu’on possède ? (se) Protéger ou (s’)Ouvrir ? (et donc courir le risque d'une métamorphose).

Le tout avec un Mercure encore rétrograde en Bélier … piaffant d’impatience… toujours pas très objectif.


Dans moins d'une heure, Mercure sera à nouveau direct ; on va pouvoir re-re-parcourir une troisième fois le même chemin en sens direct. C’est la 3e et dernière occasion de l’année de réfléchir à ce que nous avons dans cette zone de rétrogradation dans notre thème natal : du 15°58 au 27°13 du Bélier. Prenons le temps de revivre ce transit comme une première fois, avec des yeux neufs. Et gardons à l’esprit que nous sommes « en travaux » dans cette zone, pas encore au top 😉



Le cycle de Mercure
Le cycle de Mercure


Cela dit… l’axe Taureau Scorpion et le cycle de Mercure ne doivent pas masquer l’importance de l’axe Vierge Poissons actuellement :


Avec la Lune Noire Moyenne opposée à Mars, puis à Neptune : test sur nos croyances.

Résistent-elles aux épreuves du réel ? À une analyse soutenue ? Sont-ce des croyances opportunistes (mon Dieu, délivrez moi du fisc !) ou des croyances incarnées, qui nous habitent en profondeur et nous protègent de tout (même du fisc 😅).


C’est quoi en fait croire ?


Allez, tous au dictionnaire !


Bon… en résumé croire c'est ne pas savoir. C’est un positionnement presque volontaire ; à l’aveuglette, mais intuitif. C’est un engagement autant qu’une pensée. Cela repose sur une profonde conviction, une confiance. C’est uniquement subjectif, c’est un réencodage subjective du réel. Cela n'est pas le réel.


Le RÉEL peut être implacable ; périodiquement, cet élan qui recouvre la croyance - la conviction, la confiance, si vous préférez - est amené à passer le test du réel pour éprouver sa force, sa vigueur, son feu intérieur.


Nous sommes - il me semble - dans une telle période.


Nous avons des ajustements à faire du point de vue de nos désirs. Ce sont eux qui mènent le bal actuellement. Or avec Vénus Bélier conjointe à Chiron : nos désirs sont blessés… nous n’avons pas la télécommande qui nous permet de les mettre en actes. Ou bien nos actes ne sont pas en mesure de mettre en mouvement toute l’entièreté de nos désirs. Il y a des zones blessées, avec lesquelles nous sommes invités à composer pour pouvoir franchir cette « porte étroite » dont parlait André Gide, celle de la FOI.


Notre FOI ne se force pas. Il ne sert à rien de chercher à ouvrir cette boite-là au burin. On peut juste la laisser s’ouvrir, la laisser s’offrir à nous.

Tant que Mars est en Poissons nous pouvons nous sentir comme coupés de notre feu intérieur.


Bonne nouvelle : Mars entre en Bélier le 30 avril ; il se sera assoupli, il aura baigné dans les eaux primordiales des Poissons. Comme un baptême diront les croyants… Si tout se passe bien, il sera régénéré ; prêt à l’action.


Entre parenthèses, pour Saturne et Neptune, il faudra attendre un an de plus : ils entreront en Bélier :

- Neptune : le 30 mars 2025

- et Saturne : le 25 mai 2025

Tout peut arriver ! accueillons cette période comme une imprégnation, une retraite, dans les maisons natales dans lesquelles la conjonction Saturne Neptune de 2026 se prépare (elle aura lieu à le 20 février 2026 à 0°45 du Bélier).


Et en attendant, on fait quoi ?

Et bin on prend la vie comme elle vient !

Et actuellement, cela veut dire goûter la qualité d’énergie du Taureau !

On peut se sentir portés par le bel élan de la conjonction Jupiter Uranus ! On regarde dans quelle maison de notre thème natal cela vient de se produire (21°49 du Taureau) : et dans ce champ d’expérience on devient producteur, productif, promoteur ! On goûte, on savoure, Et on chante !!


Même si Saturne et Neptune traine des pieds, même si Pluton exige le progrès, on peut prendre le temps de goûter « la vie tant qu’y en a » comme chante Renaud - Taureau Ascendant Poissons ; on jouit des senteurs de notre « petit jardin qui sentait bon le Métropolitain » comme chante Jacques Dutronc - lui aussi Taureau Ascendant Poissons. Même nostalgie, même attachement à la nature chez ces deux-là. Même humour, même tendresse…


C’est la qualité d’énergie qui est la nôtre actuellement : des Poissons au Taureau, en passant par le Bélier.


Pêche pas si c’est trop petit; remet à l’eau

Chasse pas si c’est trop jeune ; laisse le courir…

Cueille pas si c’est pas mûr ; laisse mûrir… Et si c’est mûr, bin savoure…

« Préserve cette grâce », au moins un petit moment. 🙏


Belle journée à vous chers amis du petit Jardin des Signes


Stéphanie 🔆



"C'était un petit jardin…" (photo perso)
"C'était un petit jardin…" (photo perso)


תגובות


Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page