top of page

Trigone croissant Jupiter Pluton

Bonjour bonjour


Grosse journée !

- Mercure entre en Gémeaux et forme un sextile à Neptune, et tout bientôt une conjonction à Jupiter et un trigone à Pluton;

- sur fond de Lune Balsamique;

et surtout, de trigone croissant Jupiter Pluton.


Le thème de la journée du 3 juin 2024
Le thème de la journée du 3 juin 2024

L’aspect du jour - particulièrement du point de vue mondial - c’est le trigone croissant Jupiter Pluton. Jupiter nous porte le message de Pluton rétrograde en Verseau. Il enrobe peut-être cela sous un flot de paroles qui peuvent nous saouler (sextile Mercure Neptune) ou nous enivrer, suivant notre thème natal. Les Gémeaux ont parfois l’art de noyer le message : calembours et blagues pour nous faire passer la pilule. Et nous n’y voyons que du feu, ou plutôt de l’air, du superficiel, de la nervosité. Pour ceux que toute cette agitation fatigue, rappelons-nous que c’est le Seigneur Vador - pardon le Seigneur Pluton - qui choisit de s’exprimer par cette bouche bavarde et que ce que nous prenons pour du papotage inconséquent contient toute la profondeur de son message.


Nos smartphones sont blindés d’informations - nos cerveaux aussi. La difficulté est de capter l’essentiel. Le trigone nous ouvre la porte - nous met en ligne directe avec Pluton. En Verseau, il souhaite nous parler de fraternité. Pourtant nous l’avons vu à la Pleine Lune : ce n’est pas gagné. C’est bien ce que nous disent ces guerres fratricides qui se passent actuellement tout près de l’Europe et même au delà des mers : des conflits ont pu se réveiller et nous (re)prendre par surprise.


Jupiter appuie sur la notion de lien : qu’est-ce qui nous fait rester dans une relation - surtout en période difficile - si ce n’est ce besoin vital d’être en lien ? Du Verseau au Gémeaux, il y a deux mondes… celui qu’on perçoit du haut de notre tour de contrôle intérieure, d’un point de vue presque abstrait, et celui du quotidien, ce type qui nous bouscule, cette dame qui nous parle mal, cet inconnu qui nous sourit… Ce n’est pas l’effet magique d’impulse (les boomers comprendront !) ; c’est parce que nous sommes des êtres de liens que nous y sommes attentifs.


Ce qui se produit du point de vue relationnel ne fait pas que glisser sur nous - ou alors nous sommes vraiment des êtres de lumière. Le relationnel nous impacte, il nous transforme, il nous modèle comme de la terre glaise, par petites touches imperceptibles, chaque jour. C’est le difficile chemin Gémeaux que d’entrer en lien ET de choisir consciemment de laisser arriver les choses. Cet art de la non-ingérence n’est pas à la portée de tous. Le plus souvent, nous réagissons, nous nous mêlons, nous donnons notre avis, nous nous exprimons - particulièrement quand on ne nous le demande pas.


Pour cette année, Jupiter nous invite à pratiquer cet art de la non-ingérence en Gémeaux pour faciliter le travail de transformation vers plus de fraternité en Verseau. Très concrètement, Jupiter nous invite à prêter une attention particulière à la maison natale qu’il traverse actuellement, car c’est dans ce champ d’expérience que nous sommes prêts à entendre le message plutonien, derrière le bavardage incessant du monde.


Concernant Mercure, son passage en Taureau a peut-être été synonyme de ralentissement ? Personnellement, ce n’est pas comme ça que je l’ai vécu car la présence d’Uranus en Taureau change la donne : c’est un Mercure électrique que nous avons peut-être rencontré durant ce vilain mois de mai (ce temps !!). Notre intelligence a pu avoir tendance à paresser, certes, mais aussi à avoir du mal à se poser, à se canaliser. Des oublis, des pertes, des questionnements à n’en plus finir… Mercure Taureau, c’est un peu comme l’âne aveugle qui met en mouvement le moulin à olives. Rumination. On repasse à l’aveugle sur ce qu’on a déjà pensé, déjà vécu, déjà ressenti, en se disant qu’il émergera forcément quelque chose de nouveau. Scoop : quand on refait perpétuellement ce qu’on a déjà fait, il ne se passe… rien. Ou plutôt si : à chaque passage, on approfondit encore un peu plus l’ornière dans laquelle on se trouve.


D’où la bonne nouvelle du jour : Mercure entre en Gémeaux et va croiser Jupiter, former un trigone à Pluton, et cela peut amener la petite étincelle - l’opportunité de faire des liens - qui nous permet d’envisager les choses autrement et de quitter le moulin. En Gémeaux l’âne pulse ! Il va beaucoup plus vite, et n’avance plus en rond mais fait des petits va-et-viens, des ptits bons, des ptits sauts de côté, cela peut être fatiguant - oh la la oui ! - mais au moins on avance.


La Lune Balsamique nous permet de faire la synthèse du cycle de lunaison qui vient de s’écouler, depuis la Nouvelle Lune du 8 mai - ça ne nous rajeunit pas. D’où un ressenti possible de fatigue, d’avoir tout le poids des événements sur nous. Il est temps à présent de revenir au degré sabian de la Nouvelle Lune : Un nouveau continent émerge de l’océan. Alors, ce nouveau continent, à quoi ressemble-t-il maintenant ? Quels enseignements ont émergé de l’horizon ? Quelle substantifique moelle allons-nous choisir d’emmener avec nous vers la prochaine Nouvelle Lune - qui aura lieu dans 3 jours ? Qu’allons-nous choisir de laisser résolument derrière nous ?


Le sextile Mercure Neptune a le pouvoir de nous permettre de mettre en mots l’impalpable, de traduire l’infini dans de multiples langages… Pas de changer la réalité. La Lune Balsamique, c’est un peu la maison 12 du cycle de la lunaison : c’est l’heure - pour le meilleur et pour le pire - de nous rendre à la distribution des prix. Alors, prix d’excellence ? prix de camaraderie ? prix-zunic ? prix-zon ? Quel prix récupérons nous ?


Tout cela alors que le Soleil et Vénus s’apprêtent à entrer en conjonction demain 4 juin et à devenir Vénus Hesperus - plus calme, plus tempérée 😉 Le prix de la joie et de la complicité serait tout indiqué pour cette conjonction en Gémeaux. Y-sommes nous prêts ? Choisirons-nous de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ? Qu’est-ce qui a le plus de prix pour nous ?


Je vous laisse sur ces questionnements, chers amis du Jardin. Un dernier petit mot pour vous dire que les inscriptions aux cours d’astrologie sont ouvertes : les débutants sont les bienvenus ! Et aussi les personnes qui souhaitent donner plus de « corps » à leurs connaissances. Le programme est accessible ici et je suis à votre disposition si vous avez des questions.


Belle journée et à très bientôt pour la Nouvelle Lune.


Stéphanie 🔆

Commentaires


Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page