top of page

Nouvelle Lune du 8 avril 2024

Bonjour bonjour


Certains me demandent Steph, pourquoi attends tu toujours le dernier moment pour écrire ? En fait la réponse est simple et tient en trois mots : je suis Taureau Ascendant Taureau. J’ai besoin de sentir le climat au plus proche de l’événement. Je ne cherche pas à faire de la prévision, je cherche à expérimenter, à ressentir, à m'imprégner de l’énergie proposée avant de pouvoir vous en parler. Martin Schulman parlait du Karma du Présent, je m’inspire de cette idée.


Cette Nouvelle Lune avec éclipse solaire totale aujourd’hui est un bon exemple d’un climat particulièrement intense. On peut le voir dans la carte bien sûr, de façon théorique. Mais personnellement, tout ce beau monde en Bélier et en Taureau visite ma maison 12, alors j’ai besoin d’assimiler - lentement mais sûrement - cette éruption volcanique intérieure proposée par 4 planètes en Bélier, plus Chiron, plus le Nœud Nord, plus Jupiter et Uranus en Taureau dans ma maison 12 !! Je vous le confirme, ÇA bouillonne, ÇA fourmille d’idées et de désirs, de besoins lunaires et d’aspirations solaires !! de révoltes et d’intuitions plus ou moins géniales (ya des jours sans 😂), d’élans de partages et de contributions … ÇA vient aussi me rappeler que ce sont mes blessures personnelles (Chiron Bélier en 12 au natal) qui me permettent de transmettre à d’autres de la force et l’envie d’avancer. Et tout cela me donne du courage pour franchir ce fameux pont dont je vous ai parlé à la dernière Pleine Lune !


Pont décisif, sur lequel nous aurons une belle explosion de fleurs avec la conjonction Jupiter Uranus le 21 avril prochain !! Elle aura lieu sur mon ascendant : Taureau en Liberté, YES !!!


Mais assez parlé de moi… Il me semble que nous pouvons situer la « fin du pont » à l’entrée de Neptune en Bélier, qui aura lieu dans un an, au printemps 2025.


C’est à la fois très long et très court, un an.


Très long si nous attendons que les événements nous arrivent ou nous « tombent » dessus ; très court pour tout ce que nous avons l’élan de mettre en place d’ici là, à la fois collectivement et individuellement.


J'en ai déjà parlé, Neptune Poissons nous parle de cette impuissance devant les souffrances du monde, que nous ne pouvons que subir, jusqu’à ce que nous décidions de mettre des choses en place à notre petit niveau. Dans un échange de regards, la personne sent que nous l’avons comprise toute entière, elle se sent rejointe. C’est à la fois énorme et très peu. Notre compassion est essentielle, mais elle n’aide pas ; elle nous met au diapason des souffrances des autres mais elle ne soulage personne durablement. Neptune dans les derniers degrés des Poissons nous enjoint à ce minimum vital, et à nous préparer à en faire plus lorsqu’il entrera en Bélier.


La Nouvelle Lune avec éclipse se forme sur le 20e degré du Bélier ce lundi 8 avril à 20h20 ce soir pour la France métropolitaine. L'éclipse n'est pas visible pour la France, ce n'est pas nous qu'elle impacte le plus directement… mais quand même… c'est une Nouvelle Lune et la première de l'année "astrologique".


Le symbole sabian, lumineux comme toujours, est le suivant :


Une jeune fille nourrissant des oiseaux pendant l'hiver.

La clé de compréhension donnée par Rudhyar est TRANSMUTATION DE LA VIE EN AMOUR


Le plan collectif d’abord.

Nos besoins biologiques priment. C’est ce que nous disent Jupiter et Uranus en Taureau. L’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, le sol dans lequel pousse notre nourriture devraient être nos principales préoccupations. C’est la compassion qui inspire la jeune fille, mais c’est bel et bien de la nourriture qu’elle donne aux oiseaux, pas seulement des pensées positives !


L’idée également que nous aurons beau mettre toutes les frontières possibles et imaginables (et Uranus Taureau peut avoir beaucoup d’imagination pour "technologiser" les choses, nous le savons bien !), nous devons nous préparer à accueillir les humains d'autres régions du monde, qui vont devoir échapper à des conditions naturelles invivables et à les nourrir, à brève échéance. Ou à supporter le poids tout aussi invivable d’une culpabilité collective plombante (Pluton Verseau).


L’idée enfin que la nature et les saisons sont tellement détraqués par nos activités humaines que nous allons devoir composer avec des événements climatiques de plus en plus imprévisibles et brutaux (Uranus). Ce n’est plus seulement notre Terre-Gaïa qui est en colère… Notre Ciel-Ouranos l’est aussi, déchainant des tempêtes et autres pluies battantes d’une violence inouïe à la moindre occasion.


Sur le plan individuel,

Après l’éclipse lunaire de la dernière Pleine Lune, qui a pu nous mettre en face de nos comportements téléguidés, de nos conditionnements relationnels, l’éclipse solaire nous permet de clore ce chapitre et d’en ouvrir un autre.

Nous sommes maintenant conscients, dans le meilleur des cas, de nos limitations. Il s’agit maintenant de changer, de faire table rase de ces vieilles habitudes de pensée comme si nous abandonnions une vieille peau morte… (je ne parle pas ici d’une personne physique, on est d’accord ? 🤣).


Nous muons et sommes dépouillés de vieux schémas, ouverts au Soleil, comme au premier matin du monde…! Sommes nous plus forts pour autant ? Pas encore… Il nous faut nous réajuster à une nouvelle réalité, entrer dans de nouvelles chaussures et prendre le temps de les « faire ». Comme toujours à la Nouvelle Lune il peut y avoir de la confusion, la tentation de partir tous feux tous flammes dans une quête héroïque au son d'une musique grandiose ! Puis de revenir tous penauds car nous avons oublié les clés, le cheval, le casque… Oups ! faux départ cher Chevalier ! 😂


Cela ne signifie pas - à mon sens - qu’il nous faut faire table rase de notre passé. Sur ce point, je rejoins d’ailleurs le philosophe Charles Pépin dans son livre « Vivre avec son passé ». Le passé est trop puissamment ancré en nous pour que nous puissions oublier. Et d'ailleurs comment ferions-nous pour nous contraindre à oublier ? Par contre nous pouvons changer notre regard sur lui, nous pouvons le réinventer, nous pouvons apprendre à nous en nourrir et à le réinjecter dans notre présent et dans notre futur. Idée beaucoup plus séduisante ! Qui nous permet de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain… "Se souvenir des belles choses" est le titre d'un film de Zabou Breitman que je vous recommande.


Nous pouvons surtout, et c'est peut-être l'enseignement le plus profond de cette Nouvelle Lune Bélier, tricher avec notre mémoire en lui proposant de vivre d'autres choses, d'entamer de nouveaux parcours. Ce qui revient à nous fabriquer d'autres souvenirs pour l'avenir… toujours grâce à ces zones de fragilité qui sont les nôtres.


oooOooo


Pendant l’hiver - réel ou symbolique - il y a une part de nous qui est restée intacte, inchangée, certains l’appellent notre âme, ou encore notre esprit. C'est il me semble le rôle, la fonction planétaire de notre Soleil natal. Aujourd'hui éclipsé ; demain rallumé, "rebooté".

Il nous appartient dès demain de laisser cette part immuable rayonner dans notre corps, le nourrir, car c’est lorsque nous serons forts de cette ré-imprégnation de l’âme que nous pourrons repartir du bon pied. Le Soleil aura été régénéré par sa conjonction à la Lune, lors d'un moment d'intimité qui se fait aujourd'hui porte close, persiennes fermées… pendant l'éclipse.


La Nouvelle Lune a lieu en Bélier… signe d’action, signe de mouvement, signe qui a le privilège d'être un pionnier, de fouler le premier de nouveaux territoires !

Nos erreurs à ce stade peuvent être des erreurs de précipitation, d’impulsivité, d’impatience.

Ou à l’inverse, nous attendons trop, nous manquons de mordant, nous sommes dans l’inertie… Mars est en Poissons… 


L’éclipse solaire nous encourage à faire les réglages qui s’imposent pour saisir l’opportunité de nous remettre en marche dès demain. Ni trop vite, ni trop lentement. L’idée ici est de repartir en ayant gagné en force. Et cette force nous vient des prises de conscience que nous avons pu vivre ces 15 derniers jours, depuis l’éclipse lunaire. Dans le meilleur des cas, si nous avons fait notre mue durant les 15 derniers jours, nous sommes en capacité de repartir pour un tour … de zodiaque.


Quelques réserves quand même.

Conjointe à Chiron, cette Nouvelle Lune nous invite à reconsidérer nos cicatrices avec un œil neuf. Quelle force en retirons nous ? Quelle zone se retrouve fragilisée et quelle douceur nouvelle en retirons-nous ? Peut-être davantage de compassion, peut-être davantage de compréhension et d’indulgence, en premier lieu pour nous-mêmes.


En quinconce à la Lune Noire Moyenne en Vierge, et avec Mercure rétrograde, il est important d’accepter que notre mental, notre intelligence, notre capacité de compréhension, ne nous sert pas à grand chose dans le contexte actuel. C’est du ressenti dont il s’agit, de la perception, une montée de sève nouvelle qui cherche à s’exprimer… On pourrait parler de supra-mental sensitif, avec Uranus menant ce thème Spécialiste en Taureau !


En carré à Cérès Capricorne, il peut être difficile de quitter certains territoires dans lesquels nous nous sentons comme dans une matrice, bien à l’abri. Où en sommes nous par rapport à quelque autorité dont nous quêtons l’approbation avant de nous lancer ? Nous sentons-nous prêts dès à présent ou préférons-nous attendre certaines autorisations émanant d’instances protectrices ? Sommes-nous prêts à prendre nos responsabilités ? Si ce n’est pas le cas, préservons-nous. L’heure n’a pas forcément sonné pour tout le monde…


Chers amis, j’aurai l’occasion de vous reparler plus tard de la conjonction Jupiter Uranus, sous l’œil vigilant de Pluton, qui nous appelle au partage. Gardons à l’esprit que c’est le mouvement de la nature qui prime à l’heure actuelle, et ne sous-estimons pas le poids du biologique.


Belle lunaison à tous et à très bientôt


Stéphanie 🔆



Le thème de la Nouvelle Lune du 8 avril 2024
Le thème de la Nouvelle Lune du 8 avril 2024


コメント


Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page