top of page

Nouveau cycle Soleil Mars du 18 novembre 2023

Bonjour bonjour


Et nous y voilà ! C’est aujourd’hui le départ d’un petit cycle bien intéressant, le cycle Soleil-Mars, qui a une durée de 2,13 ans.


Ces deux planètes sont entrées en conjonction ce matin à 6h41 (heure française) à 26° du Scorpion.


Cette conjonction est opposée à Uranus, trigone à Neptune et sextile à Pluton : ce ne sont pas seulement nos intérêts personnels qui sont en jeu, mais la façon dont nos intérêts personnels s’insèrent dans un écosystème sociétal et même mondial. Une évolution de conscience est nécessaire. Sachant que le Nœud Nord et Eris, ainsi que Chiron, sont actuellement en Bélier et nous mettent en garde contre une attitude trop « perso ».


Jetons d’abord un coup d’œil sur le symbole sabian :

« Des indiens dressent leur camp sur un nouveau territoire. 
L'aptitude à s'adapter promptement à une situation nouvelle en se pliant à ses exigences. »

Ce symbole est un message « d’adaptation paisible à la nature, et grâce à elle, d’un bon comportement en toutes circonstances » (Rudhyar).



Dans ce symbole, Rudhyar évoque la nécessité pour l’homme de se déplacer, de changer de territoire au fur et à mesure de ses besoins. Il nous parle également du rapport privilégié entretenu par l’homme et son milieu : « il se trouve partout chez lui intuitivement ». Rapport naturel réduit à néant par l’irruption "des envahisseurs européens pour le seul plaisir d’une destruction insensée ». Cette relation de symbiose avec un territoire, de coopération à double sens (le territoire fournit les biens dont l’homme a besoin / l’homme prend soin du territoire), est effectivement très loin de ce que nous vivons aujourd’hui dans nos civilisations « civilisées ».

Le Scorpion nous parle d’une transformation. Alors de quel « nouveau territoire » parlons-nous aujourd’hui pour vous ? C’est la maison de votre thème natal dans laquelle se produit la conjonction qui va vous donner la réponse :

- Avec cette conjonction en maison 1, nous pourrions être amenés à envisager notre personnalité comme un nouveau territoire, avec qui nous pourrions entrer en relation différemment ;

- avec cette conjonction en maison 2, la perspective de talents personnels encore inexploités, peut être intéressante à creuser ;

- avec cette conjonction en maison 3, le fait d’explorer autrement de nouveaux territoires de connaissance, ou un renouvellement dans la relation avec votre environnement immédiat ;

etc.


Je n’ai pas mis toutes les maisons pour ne pas alourdir ce texte. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’indications pour les autres maisons 😉.



Le thème de la conjonction Soleil Mars du 18 novembre 2023
Le thème de la conjonction Soleil Mars du 18 novembre 2023


Que nous disent ces deux planètes au fond ? Elles nous parlent d’une façon d’être et d’agir qui servent - ou desservent - nos projets.


Si nous arrivons en pays conquis, si nous sommes dans une logique de « victoire », nous sommes dans la dualité, dans le combat et l’opposition. C’est en observant, en tissant petit à petit un lien avec le territoire dans lequel nous avons besoin de nous installer que nous avons de plus grandes chances d’y trouver les ressources nécessaires à nos besoins.

Tous les débuts de cycles nous parlent d’un temps d’imprégnation : prendre un temps d’écoute pour « sentir » le nouveau milieu dans lequel nous souhaitons nous implanter.


Mars évoque bien sûr le signe du Bélier : le soldat, le conquérant, celui qui combat pour le Roi, c’est à dire le Soleil. C’est du Roi que viennent les ordres ; c’est aussi de lui dont devrait idéalement venir le modus operandi. On arrive et on donne des baffes (méthode Obélix) ; on arrive, on observe les failles, puis on attaque (méthode Cesar). Dans cet état d’esprit, il n’y de place que pour un vainqueur et un vaincu.


La nature nous fait savoir actuellement même que notre attitude conquérante n’est plus acceptable. Elle nous met en face de nos aberrations : nous construisons en zone inondable et versons des larmes de crocodiles sur les malheureuses personnes qui sont inondées. Nous prônons une agriculture intensive et pleurons sur la raréfaction des ressources quand la terre est totalement épuisée par notre cupidité.


Le « nous » dont il s’agit ici est le « nous » d’hier. Les mentalités avancent 🙏, les prises de conscience se multiplient, les vieux systèmes vont devoir se transformer. Certains d’entre nous ne verront peut-être pas cela de leur vivant, mais les plus jeunes y travaillent très concrètement, du point de vue écologique comme du point de vue humain.


Alors voilà, pour les deux ans à venir, tâchons de nous comporter comme les indiens de ce très beau symbole, respectueux de l’environnement qui va nous offrir notre boire et notre manger, au niveau réel comme au niveau symbolique. Entrons en lien en sortant d’une logique guerrière. Il y aura de la place pour tout le monde, si ceux qui en ont beaucoup en cèdent un peu, pour que ceux qui n’en n’ont pas en trouve une à leur tour. Ou alors, continuons à nous entretuer pour une bande de terre de 365 km2… (superficie de la bande de Gaza… la symbolique de ce chiffre est intéressante…) c’est nous qui voyons. Nous sommes libres.


Mes propos peuvent vous paraitre simplistes ou angélistes. C’est probablement vrai. Mais rappelons-nous que le Soleil et Mars ne sont pas des planètes complexes. Elles s’expriment dans une grande simplicité au contraire. C’est le Soleil, donc la conscience, qui donne les ordres. C’est à lui aussi de dire comment Mars doit s’y prendre « quand il arrive en ville ».


Réponse made in Starmania :

« Les gens changent de trottoir ! on n’a pas l’air viril mais on fait peur à voir ».

Ah bin oui, mais alors faut pas s’étonner !!


C’est sur l’intention du Soleil qu’il peut être intéressant de travailler dans un premier temps : veut-il être craint ? ou veut-il être accepté ?


Bonne journée et beau cycle de Mars, chers amis. À bientôt.


Stéphanie 🔆


Comentários


Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page