top of page

Nouvelle Lune du 14 octobre 2023

Bonjour bonjour

La Nouvelle Lune a lieu ce samedi 14 octobre 2023 à 22° Balance.

Le degré sabian m’interpelle par le grand écart qu’il nous propose par rapport à l’actualité.

Un enfant donne à boire aux oiseaux près d'une fontaine.

La sollicitude d'âmes simples à l'égard du bien-être et du bonheur d'êtres moins évolués et assoiffés de renouveau.

SOLLICITUDE.

Sur le thème de la Nouvelle Lune on trouve une configuration de Croix en T :

- Pluton Apex : 27°53 Capricorne

- Zone 17° Balance à 2 Scorpion : Mars / Mercure / Nouvelle Lune / NS

- Zone 17° Bélier à 25° Bélier : Chiron / Eris / Nœud Nord

Pluton Capricorne veille là-Haut : quelles exigences sont les nôtres à l’heure actuelle… Pour quels combats - intérieurs ou bien réels - nous sentons nous contraints de verrouiller notre cœur, pour pouvoir continuer notre route, coûte que coûte, sans regarder en arrière ?

Comme la femme de Loth, dans le récit biblique de Sodome et Gomorrhe, craignons-nous un jour être transformés en statues de sel ?

Sodome et Gomorrhe - Pieter Schoubroeck - De verwoesting van Sodom en Gomorra
Sodome et Gomorrhe - Pieter Schoubroeck - "De verwoesting van Sodom en Gomorra" (date inconnue)

Le regard que nous portons jour après jour sur les terribles événements qui se déroulent actuellement en Israël peut avoir cet effet : nous sommes pétrifiés, groggy en regardant des images terribles de destructions et de massacres. Et ces images - celles que nous regardons à la télé, sur internet, mais aussi l’image mentale que nous pouvons fabriquer nous-mêmes à partir du récit tragique qui nous en est fait - peuvent pétrifier notre cœur, et nous couper, à la longue, des vécus, des ressentis de ceux « qui y sont », de ceux qui vivent ces événements dans le réel, en direct ou par procuration, parce qu’ils ont un proche là-bas.

Fini le Cerf-Volant de l’été : nous sommes peut-être coupés d’un idéal à l’heure actuelle.

Face à une réalité où l’horreur se banalise, nous pouvons développer une forme de sur-adaptation, et nous endurcir. C’est ce qui me frappe personnellement - et vous me direz si vous éprouvez cela vous aussi : quand je suis dans mes pensées, que je passe à côté d’un SDF, à Paris ou dans une autre grande ville et que je me rends compte que je n’y prête plus attention. Quand des amis d’autres régions viennent me voir, c’est ce qu’ils expriment quasiment tous en premier : les SDF, les sentiments d’impuissances et de culpabilité que nous ressentons en tant que témoins «malgré nous» de situations de détresse.

L’écart est là : ici, nous nous sommes adaptés pour faire face. Nous avons été contraints de nous endurcir.

Et pourtant…

Nous avons tous été des enfants, vous vous rappelez ?

Nous avons tous eu l’élan de secourir un petit chat ou un oiseau blessé…

Nous avons tous eu un cœur tendre à la base…

Trop tendre pour survivre dans ce monde de brutes ?

Dans une configuration de Croix en T, comme celle que nous vivons actuellement, nous regardons le signe de la planète APEX, en l’occurrence Pluton en Capricorne, et allons voir le type de résolution que nous propose le signe opposé : ici le signe du Cancer.

La sollicitude dont nous parle Rudhyar dans le symbole est intéressante car elle évoque le care, le besoin de prendre soin… propre au signe du Cancer. C’est la figure de l’enfant dans le symbole, à laquelle nous pouvons tous nous identifier.

Et si nous allons un peu plus loin dans l’interprétation, nous pouvons aussi nous retrouver dans ces oiseaux assoiffés : nous aspirons à davantage d’eau, donc de fraicheur, de pureté, d’émotions naturelles et non fabriquées. À plus de nature, à plus de tendresse. À nous sentir plus reliés les uns aux autres. Nous avons tous besoin de sortir du désert. Nous avons besoin de sortir de Sodome et Gomorrhe sans regarder en arrière, sous peine d’être transformés en statues de sel, déshumanisés. Nous avons besoin de préserver la vie, la fraicheur des émotions en nous, car elle peut être actuellement soumise à de fortes turbulences. C’est de cette part tendre qu’il nous faut prendre soin, car c’est elle qui est porteuse de sens et d’avenir. La sollicitude : une arme de protection massive ?

En quinconce à Uranus Taureau, cette Nouvelle Lune nous montre que le chemin vers la « Terre promise » symbolique n’est pas un parcours balisé, mais semé d’événements sur lesquels nous n’avons pas prise. Alors que Saturne s’oppose à la Lune Noire Moyenne, il va falloir composer : entre notre aspiration à purifier notre ego, et les limites toujours plus floues et mouvantes de nos peurs. Comme toujours dans cet axe Vierge / Poissons, nous avons un pont à traverser, d’un vieux vers un nouveau Monde, et nous sommes invités à « y croire », à traverser le désert.

Le trigone Mars Saturne en signes d’eau montre une voie possible de résolution en nous inspirant d’une vision de transformation basée sur nos ressentis psychiques. Pas question ici de théorie ou d’intellectualiser : c’est dans nos tripes que nous pouvons ressentir une aspiration à vivre autre chose de plus humain.

Et puis il y a l’éclipse.

C’est une éclipse de Soleil et c’est la Nouvelle Lune. Double signe que nous n’y voyons pas clair, que nous pouvons nous sentir coupés temporairement d’une source de lumière essentielle à notre rayonnement personnel.

Symboliquement, nous sommes ramenés à l’éclipse qui a eu lieu il y a 19 ans, en octobre 2004, au même degré du zodiaque. Faisons le point : cette date nous rappelle-t-elle quelque chose ? Qu’avons nous mis en place depuis cette période, qui va nous permettre de vivre l’éclipse d’aujourd’hui avec plus de conscience ? (Et de confiance ?) Regardons dans quelle maison et près de quelles planètes cela se déroule. Intuitivement, quels changements restent nécessaires à présent ?

Plus près de nous, qu’avons nous démarré (énergie Bélier) en avril dernier ? Et quels fruits cela donne-t-il à présent ? Que pouvons-nous améliorer du point de vue relationnel, puisque l’énergie de la Balance est maintenant à l’honneur ? Mars et Vénus - les maitres des noeuds - sont en sextile : ils aspirent à coopérer efficacement.

Observons simplement et soyons conscients de ce qui est à l’œuvre, car tout cela nous sert à mesurer le chemin qui nous reste à accomplir. L’idée étant également d’utiliser consciemment cette éclipse pour « prendre une position nouvelle et positive » (Ruperti) dans l’emploi de nos émotions, et de nous libérer toujours plus profondément d’un passé. Particulièrement si ce passé - même lointain, même ancestral - nous relie d’une façon ou d’une autre à un désert aride dont nous aspirons désormais à sortir.


Je me permets de vous envoyer beaucoup de tendresse, chers amis du Jardin.

Bonne lunaison.

Stéphanie 🔆




Le thème de la Nouvelle Lune du 14 octobre 2023
Le thème de la Nouvelle Lune du 14 octobre 2023

Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page