top of page

Pleine Lune du 23 mai 2024

Bonjour bonjour


La Pleine Lune a lieu le 23 mai 2024 sur le 3e degré du Sagittaire.

Le degré sabian est le suivant :

Une partie d'échec.
Dépasser nos conflits par des rites de transcendance.

Conjoint - ou plutôt pris en étau - entre Chiron et le Nœud Nord, Mars m’évoque un soldat qui part au combat, convaincu qu’il ne reviendra pas du front, pris par ce qu’il appelle son « destin ». En fait peut-être reviendra-t-il mais différent, profondément transformé par son expérience du front.




Le thème de la Pleine Lune du 23 mai 2024
Le thème de la Pleine Lune du 23 mai 2024

Quelle que soit la signification qu’on donne à cette notion de destin, on est d’accord : on manque de liberté d’action. Mars est tout près de l’astéroïde Éris - la discorde - les conflits peuvent être au rendez-vous actuellement. Saurons-nous les fertiliser de sens, comme suggère la Lune Sagittaire qui asperge véritablement le stellium en Taureau ? Ou serons-nous tentés d’entretenir l’incendie en jouant la carte : j’ai toujours raison ? point faible du Sagittaire.


Nous le savons, nous qui sommes très sages, les cimetières sont remplis de gens qui avaient raison. Et pourtant, quelle satisfaction jouissive (Sagittaire !) quand la tentation se présente de prononcer ces mots fatidiques : « je te l’avais bien dit ». Vous avez remarqué ? Ces quelques mots - qui nous font friser la moustache de joie - font régulièrement le lit de nos plus belles discordes !


Méfions-nous donc de nous-mêmes, en premier lieu, mais aussi de tous ces fauteurs de troubles professionnels qui sèment le doute par une fausse bonhommie, un bon sens pragmatique : « Y a pas de fumée sans feu » nous disent les pompiers-pyromanes qui allument les conflits et autres tempêtes médiatiques, nous embarquant derrière eux dans des débats stériles. Comme il est facile d’agiter un pompon rouge devant un Taureau furieux et d'embraser le territoire… Y’a même pas match là : c’est pas du jeu !! La Lune Noire en Vierge est actuellement opposée à Neptune : nos doutes ne nous font pas de cadeau et triturent nos intérieurs, nous donnant vague à l’âme ou angoisse. C’est l’ombre du doute.


En Taureau, Vénus est chez elle et tape du pied. Dans un contexte hyper uranien, elle se garde bien d’être sage : elle cherche à « secouer le coco ». Prenons garde aux chutes de « coco » sur la tête : (hurlement dans le boudoir) « Mon brushing !!! ». Ne serais-tu pas excessivement exigeante chère Vénus…? Volonté de paix ou volonté de tenir fermement les rênes de la situation ? "Mes désirs sont des ordres !!".


Alors comment positiver ? Comment trouver du sens dans une période plus que troublée ? Question furieusement Sagittaire !


En réalité, loin de nos écrans enfumés, il y a moyen de se mettre en ordre de bataille.

Déjà, la Lune est en phase avec Pluton, elle a envie de coopérer, elle capte son message.

Elle inonde de sa lumière le stellium du Soleil à Uranus. Capter du sens, capter une direction vers laquelle conduire nos pas. Cette Pleine Lune peut donc être l’occasion d’une belle prise de conscience et d’une reprise de la marche avec plus d’enthousiasme.


« Bombez le torse bombez ! » chantait le Sagittaire Bashung.

Puis il poursuit « Sa turne a l’air habitée alors qu’on sait que personne n’y vit… À qui se fier ? ».


Oui il y a de la lumière chez Saturne actuellement en quintile à Vénus et à Jupiter : comme une possibilité de donner forme à la vie que l’on désire ardemment, si l’on accepte d’être patient et constructif, et surtout de faire confiance à la petite lueur visible que nous avons en ligne de mire, si ténue soit-elle.


L’idée est de suivre la route en étant « aware », suivant les enseignements du grand philosophe Jean-Claude Van Damme, en scrutant attentivement au-delà des apparences, en se connectant à la Grande Antenne uranienne : bien sûr, le trigone Uranus Pluton, ce n’est pas encore pour tout de suite, mais il va se préciser de plus en plus (aspect exact en 2026). Et en attendant, le trigone Jupiter Pluton arrive début juin ! et Jupiter entre en Gémeaux le 25. Vision imminente !! Du fun ? Du sens ? Oui, le plein s’il vous plait.


Enfin c’est maintenant le Soleil, et non plus Vénus, qui ferme le bal et s’emploie à nous communiquer la vision de Pluton. Oui le Taureau est toujours prédominant, mais nous sommes passés à autre chose. Nous sommes au trigone croissant Soleil Pluton. Nous avons la capacité de capter de l’air, de l’air enfin ! La fenêtre est grande ouverte SI nous surfons sur un profond élan d’accomplissement dans le partage, dans la relation. Espérons que cela change la donne dans nos conflits, au moins au point de vue personnel. Pour les conflits mondiaux, j’aimerais rêver…


Avec l’Air je mets de la distance, de l’espace, je ne fonce plus à tort et à travers, je savoure la capacité de penser avant d’agir… Et notre chance c’est que Mercure s’est calmé en Taureau, il a mis ses habits dorés de toréador (j’adore !). Et Rudhyar d’ajouter : « le jeu d’échec nous entraine à une plus grande objectivité et exerce notre esprit de synthèse ; ainsi nous devenons moins vélléitaires et superficiels ». Nous passons du conflit à la symbolisation du conflit. Nous pouvons parader dans nos uniformes, sans tâches.


C’est le sens du degré sabian, il me semble. Les rites de transcendance qui miment la guerre - tel le jeu d’échec - sont des façons d’exorciser nos conflits. Si on joue à la guerre, si on s’affronte « pour de faux », on se donne les moyens de clôturer les dissensions tout en préservant l’essentiel : l’intégrité du corps, la vie humaine. Beau symbole alors que les Jeux Olympiques vont bientôt commencer - gardons à l'esprit que nous avons la possibilité d'engager la puissance de notre force martienne dans une compétition saine, de régler nos différents par le rituel et non dans une grande boucherie.


Dans ce contexte, les règles du jeu - Saturne - peuvent nous être utiles car elles nous contiennent. Elles peuvent nous donner la satisfaction d’avoir tenté (Mars en Bélier) et elles nous sécurisent : si nous avons joué un « fair game », un jeu juste, si nous n’avons pas tenté d’écrabouiller ou de pulvériser l’autre, alors nous pouvons accepter de perdre sans être mauvais perdant. Nous pouvons nous satisfaire d’avoir participé ; en Sagittaire, c’est le plus important n’est-ce pas ? « Tout le monde a gagné », comme dans l’École des Fans. Et on peut passer à autre chose.


Je vous souhaite chers amis de faire preuve d’astuce et d’ingéniosité pour penser les rituels qui vous permettront de résoudre ainsi vos conflits personnels sans armes. Y compris en vous-mêmes. C’est le bon moment.


Je vais mettre en ligne très prochainement le programme des cours d’astrologie humaniste 2024-2025. Restez à l’écoute !


À très bientôt pour des nouvelles des étoiles !


Stéphanie 🔆



3e degré du Sagittaire : Une partie d'échec
3e degré du Sagittaire : Une partie d'échec

Kommentare


Inscrivez-vous pour être informé à chaque nouveau post 🔆

Merci de vous être abonné ! 😊

bottom of page